Agent blanchissant: Le percarbo…. quoi?

Temps de lecture: 3 mn

 

Le Per-car-bo-nate de so-dium!!

Voilà un nom pas mal compliqué pour un produit de plus en plus reconnu comme produit ménager écologique. Utilisé pour ses propriétés détachantes, blanchissantes, désodorisantes et désinfectantes, il est parfaitement biodégradable* et extrêmement efficace sur les tâches difficiles et les odeurs. 

Mesure vous propose de vous éclairer un peu plus sur cette poudre magique, notamment sur la chimie du composé, ses propriétés, sa production et son impact.

Tout d’abord, qu’est-ce que c’est que le percarbonate ?

Le percarbonate de sodium est en réalité un mélange solide de carbonate de sodium (cristaux de soude) et d’eau oxygénée (aussi appelée peroxyde d’hydrogène). Une fois dans l’eau, les deux constituants se séparent et commencent à agir. Il reste actif seulement quelques heures. C’est pour cette raison qu’on ajoute le percarbonate dans l’eau au moment ou l’on en a besoin et non à l’avance dans la lessive liquide par exemple. 

L’eau oxygénée, H2O2, est elle-même utilisée pour ses propriétés oxydantes dans le cadre de blanchiment ou désinfection. Les cristaux de soude, Na2CO3, sont utilisés dans les produits ménagers comme agents blanchissants et désodorisants. Ajouté à des savons ou des tensioactifs anioniques, il permet d’augmenter le pH du milieu et donc de renforcer l’action de ces derniers.

Contrairement à l’eau de javel ou aux cristaux de soudes purs, le percarbonate détache et blanchit en respectant les couleurs*. 

Comment fabrique-t-on le percarbonate?

Il existe deux principaux procédés de production du percarbonate de sodium. L’idée générale est d’obtenir un mélange aux proportions bien particulières de cristaux de soude et d’eau oxygénée puis de cristalliser le mélange, c’est-à-dire, le faire passer de molécules qui étaient alors dans l’eau sous forme de petits cristaux blanc. 

Le premier procédé utilise des stabilisants dans l’eau pour former des cristaux. Le second vient vaporiser le mélange sur une couche de percarbonate pré-existante. Le carbonate de calcium est produit à partir de sel et de carbonate de calcium, un composé naturel. L’eau oxygénée est un sous produit d’un synthèse réalisée pour le pharmaceutique.

Quel est l'impact du percarbonate?

Le percarbonate est un produit considéré comme « écologique »: il n’est toxique ni pour l’environnement ni pour l’homme – mais attention, il peut être irritant pour les yeux et la peau. Il est donc conseillé de porter des gants en prévention, de ne pas respirer la poussière ou les vapeurs et de bien le laisser hors de portée des enfants (et animaux) .

L’impact exact de sa production est difficile à évaluer en raison de la complexité de l’une des molécules pour fabriquer l’eau oxygénée (il existe de nombreux processus de fabrication).

Il est 100% biodégradable:  Le carbonate se décompose dans l’eau par réaction acido-basique et l’eau oxygénée se décompose naturellement en eau et en oxygène au bout de quelques heures. Pour cette raison, une solution à base de percarbonate n’aura une efficacité totale que pendant quelques heures et il n’est pas conseillé de conserver le mélange au-delà.

Attention!

Ne pas confondre le percarbonate et le carbonate de sodium:

Le percarbonate  de sodium est constitué de:

Illustration structure percarbonate de soude

Conclusion

Le percarbonate de sodium est un véritable allié pour le nettoyage écologique de la maison et du linge. Malgré le fait que l’étude de son procédé de fabrication ne permette pas de savoir avec certitude si la production est totalement neutre pour l’environnement, ce produit, contrairement à la javel et autres nettoyants industriels ayant les mêmes fonctions, est entièrement biodégradable et sans danger pour l’environnement et la santé s’il est utilisé avec précaution.

*A noter qu’il y a des précautions d’utilisations pour ce produit: même naturel et/ou biodégradable, le percarbonate est une base et peut être irritant pour la peau, les yeux ou les muqueuses. Lorsque que vous le manipulez, il est important de  porter des gants, voire des lunettes de protection pour éviter les éclaboussures. Enfin, nous n’utilisons pas ces derniers sur certains tissus fragiles (laine, soie etc…) et sur des teintures ou des couleurs peu stables. (Dans le doute, on vous recommande de toujours tester sur une partie non visible du tissu).

 

Pour aller plus loin: 

Pour aller plus loin: L’eau oxygénée est un sous-produit de production de l’anthraquinone, molécule utilisée en médecine pour ses actions sur l’intestin. Cependant, l’anthraquinone est elle-même le produit de six possibles synthèses et il nous est difficile de remonter à la propreté de chacun de ces procédés. De son côté, le carbonate de sodium est produit par procédé Solvay. Il fait intervenir du carbonate de calcium, du sel et de l’ammoniac afin de produire du carbonate de sodium, du chlorure de calcium. L’ammoniac est ré-utilisé en circuit fermé.

Sources:

https://pubchem.ncbi.nlm.nih.gov/compound/Sodium-percarbonate#section=Methods-of-Manufacturing

http://segura-lab.recherche.usherbrooke.ca/documents/CHM101/CHM101-Labo3.pdf

https://nzic.org.nz/app/uploads/2017/10/1E.pdf

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *