Les produits ménagers industriels, pourquoi sont-ils à bannir et par quoi les remplacer? – La lessive

Temps de lecture: 4 mn

 

On parle de plus en plus de l’impact des produits ménagers industriels sur l’environnement, mais aussi sur la pollution de notre intérieur et donc, de notre santé. 

Coté pollution, vous êtes probablement déjà pas mal au courant (pollution plastique des contenants, pollution de l’eau, des organismes aquatiques…) 

Côté santé, c’est plus insidieux car encore moins visible; les produits ménagers sont soit au contact de notre peau (savons, résidus de lessive ou d’assouplissant sur les vêtements), soit dans l’air de notre maison (produits de nettoyage, parfums d’ambiance). On les retrouve jusque dans nos assiettes et nos verres d’eau par un procédé cyclique (infiltration dans les sols). En effet, ils sont compliqués à gérer technologiquement même pour les stations d’épurations sophistiquées…  

Mais n’exagère-t-on pas un peu ? NON ! 

L’équipe Mesure, s’est penchée sur le sujet et on vous propose une mini série de petits articles pour vous expliquer la toxicité de certains produits que l’on trouve dans nos placards… Avec, évidemment, une alternative écologique pour chacun d’eux ! 

Lessive Tide chimique

Produit ménager indispensable: le détergent à lessive

Parmi les produits ménagers les plus utilisés, on retrouve en tête du peloton, la lessive!

Dans une lessive conventionnelle du commerce, on trouve majoritairement des tensioactifs ou détergents (d’où son nom), des composés alcalins, des agents séquestrants, des enzymes, des agents blanchissants, des azurants optiques, des agents anti-redéposition, des conservateurs et des parfums. On est d’accord, ça fait beaucoup ! 

Les tensioactifs servent à capturer la crasse et à nettoyer. Les savons en sont un exemple, mais dans ces produits industriels on retrouve plus souvent des tensioactifs très agressifs pour la peau et surtout pour l’environnement;  des molécules difficilement biodégradables qui polluent les milieux aquatiques. Elles produisent également des mousses dans les eaux et diminuent son oxygénation. 

Les composés alcalins viennent augmenter le pH de l’eau pour augmenter l’efficacité des tensioactifs qui fonctionnent mieux à pH basiques. Il est nécessaire d’utiliser les agents séquestrant comme l’EDTA pour piéger les ions calcium et éviter l’entartrage (qui est plus haut quand le pH est haut). Or l’EDTA est toxique car forme facilement des complexes avec les métaux. 

Les enzymes servent à dégrader plus facilement les tâches grasses, mais encore une fois, la plupart d’entre eux polluent les milieux aquatiques. 

Les agents blanchissants sont pour la plupart générateurs de radicaux comme les peroxydes ou les perborates. 

Les azurants optiques permettent de rendre le linge « plus blanc que blanc » en se basant sur des effets d’optique. Il absorbe des ondes lumineuses visibles et réémet  dans les ultra-violets. Aujourd’hui, peu d’études existent quant à leur impact environnemental mais ils sont non-biodégradables.

Mais alors par quoi remplacer la lessive industrielle?  Par de la lessive liquide maison bien sûr

Prête en 5 minutes, elle utilise seulement 3 ingrédients (plus de l’eau):

Savon de Marseille

Le savon de Marseille, est fabriqué à base d’huiles de soude . Une fois la saponification terminée, toute la soude a été transformée et il n’en reste que sous forme de traces. Le vrai savon de Marseille est biodégradable et non allergène. afin de s’en assurer ils faut vérifier que ce dernier ne contient pas de glycérine ajoutée ni d’huile de palme ou encore de parfums. (On note que la fabrication de la soude peut-être un procédé polluant s’il est réalisé par électrolyse. En Amérique du Nord cependant, il est synthétisé par le procédé Solvay, réaction entre de la chaux et du carbonate de sodium que l’on trouve facilement dans la nature). 

Bicarbonate de soude

Le bicarbonate de sodium est un élément non polluant présent dans la nature et biodégradable. Il est fabriqué industriellement à partir de calcaire (Ca(CO3)2), de sel (NaCl) et d’ammoniac. L’ammoniac est utilisé en circuit fermé afin d‘être recyclé et réutilisé en boucle. La réaction produit aussi du chlorure de calcium qui est toxique pour la flore mais largement utilisé dans la recherche génétique, le salage des routes et comme déshumidificateur 

Cristaux de soude

Les cristaux de soude (aussi appelés « carbonate de soude » ou “de sodium », et à ne pas confondre avec la soude caustique) sont un combiné chimique que l’on retrouve dans la nature dans les gisements de natron. Il est généralement fabriqué en laboratoire à partir de sel et de craie.

Cet indispensable allié du ménage écolo est un dégraissant puissant, anti fongique anti bactérien qui renforce l’efficacité de la lessive en adoucissant l’eau calcaire. 

Il est biodégradable et non toxique pour l’environnement (attention, toujours respecter les précautions d’utilisation).

 

Alors, convaincu.e?        La recette de la lessive écologique maison est ici!  

eIllustration lessive maison

Pour aller plus loin: 

Si vous êtes encore plus curieux.se, et que vous disposez d’un peu de temps devant vous, on vous conseille de faire l’expérience de prendre votre bouteille de détergent à lessive et  de regarder la composition (parfois on peut la trouver directement sur internet). Puis de chercher chaque ingrédient sur Google. On a hâte d’avoir vos retours! 😉

Une solution encore plus simple et rapide (si c’est possible)?

Oui! Le kit lessive! Il n’y a que de l’eau à ajouter et c’est prêt! ​

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *